Les séjours étudiants en Amérique latine

les-sejours-etudiants-en-amerique-latine.jpg

Si durant des années l’Amérique, l’Angleterre et la Chine ont été les destinations les plus prisées des étudiants pour des séjours étudiants, depuis peu, une très forte mobilité vers l’Amérique latine a été observée. Plusieurs raisons expliquent cette nouvelle tendance.

Pourquoi les étudiants choisissent-ils l’Amérique latine ?

amerique-latine.jpg

 

Tout d’abord, la qualité de l’enseignement et la reconnaissance des diplômes délivrés par les universités d’Amérique latine. Par exemple, pour les cas des étudiants européens, français notamment, une fois l’année achevée, l’étudiant reviendra dans son pays non pas avec un diplôme étranger mais avec un diplôme français par équivalence. En effet, la formation prodiguée en Amérique latine est reconnue et validée par les universités françaises.
Un séjour étudiant en Amérique latine permet aussi de s’imprégner d’une autre culture sans se ruiner. Obligatoirement, le séjour sera en plus un séjour linguistique. Malgré l’utilisation de l’anglais et du français dans certaines matières, l’espagnol et le portugais restent les langues prédominantes en Amérique latine. En moyenne, l’étudiant devra débourser entre 850 et 950 euros par mois pour subvenir à l’ensemble de ses besoins (logement, nourriture et transport).
Il est aussi possible pour l’étudiant en quête de dépaysement de faire un stage, tout aussi sérieux qu’en France, en Amérique latine.

Quelles sont les villes à risque d’Amérique latine à éviter ?

villes.jpg

Au premier abord, l’Amérique latine semble présenter un cadre idyllique, paisible et calme, un paysage de rêve… Hélas, la réalité est tout à fait différente, surtout pour les étudiants et n’importe quel ressortissant étranger. Chaque année, plus d’une centaine d’étrangers de séjours dans cette région du globe sont victimes de vol, d’enlèvement ou de meurtre, le constat est accablant. Parmi les pays les plus dangereux d’Amérique latine : le Venezuela, Haïti, la Colombie, le Pérou, la Bolivie, le Mexique et le Honduras. En 2010, le Venezuela et Haïti sont considérés comme pays les plus dangereux. Cependant, où que vous alliez en Amérique latine, il faudra absolument éviter les « favelas », ces villes dans la ville où règne criminalité, trafic en tous genres et dans lesquelles, et où l’autorité publique et les forces de l’ordre n’ont aucun pouvoir.